Une coupure un petit peu plus longue que prévue, une reprise un peu poussive, mais ça y est, j’ai déjà bien usé les pneus, les gommes des skis roues et les semelles de baskets. Et vu que je suis joueur, j’ai déjà remis le dossard en course à pied. Pas de doute, ça fait du bien. De bonnes transpirées, de l’acide plein les jambes, les poumons occis, ça me démangeait… Trois podiums en trois courses (2 kilomètres verticaux et une montée sèche), les temps de passage ne sont pas extraordinaires, mais à cette époque de l’année, il ne faut pas trop en demander. Côté entraînement, ce sont des séances moins longues que les dernières années, avec de la vitesse, de la vitesse et encore de la vitesse. Bah oui, l’hiver, il se gagne dès maintenant!