Août, dernier mois de l’indigeste tryptique d’été, qui, avec ses compères juin et juillet, fait partie du plus gros travail foncier en vue de la période hivernale. Eh oui, les heures de l’hiver s’accumulent principalement durant l’été, et ce n’est pas mince affaire, quand on voit le mercure s’affoler comme cette année. Généralement, on réduit un peu les heures en septembre afin d’encaisser les grosses charges estivales, mais plus on prend de l’âge, moins cette réduction est nécessaire. Vieillir, ça a aussi quelques avantages ?!…

Le qualitatif est toujours aussi important, et il faut varier entre les séances de vitesse (2 fois par semaine) et les intensités (au choix selon l’humeur et le calendrier: seuil, fractionné, courses…)