Cette étape de la Demino Marathon en Russie aura été particulière. Pas la course en elle-même, mais le déplacement qui a précédé.

Pour notre départ, la neige est tombée en grande quantité. Les routes bloquées, trois heures pour faire Annecy-Genève, l’aéroport fermé… Alors que nous devions décoller à 8h50, le vol a donc été annulé et après 5 heures d’attente jusqu’au guichet, nous avons réussi à embarquer dans un autre vol qui a décollé vers 16h30. Sachant qu’il fallait encore 5 heures de bus jusqu’à Rybinsk, nous sommes finalement arrivés à 5h du matin heure locale, pour un voyage total de 22h…

Après avoir testé nos skis, la météo nous aura encore joué une belle surprise, avec une neige tombante le matin qui n’était pas du tout annoncée. Pour la énième fois de l’année, Steph s’est levé aux aurores pour farter tous les skis et faire un sacré boulot pour trouver la meilleure glisse possible.

Le parcours (2 * 25km) était relativement plat, avec seulement trois bosses gravies en à peine une minute chacune. Tout s’est joué au sprint, avec les 12 premiers en 5 secondes. Thomas réussit une très belle fin de parcours et termine 5ème. Suivent Bastien 7ème et Benoît 12ème, qui ferme la marche de ce premier groupe. Adrien finit 15ème à quelques secondes et Nico, encore dans le coup à quelques kilomètres, termine 18ème.

Il faudra bien récupérer de ce périple pour être en forme à l’Engadine dimanche prochain, dernière épreuve de la FIS Worldoppet